jeudi 24 mars 2016

La ronde des saisons, tome 1 : Secrets d'une nuit d'été

Auteur : Lisa Kleypas
Editions : J'ai lu pour elle
Collection : Aventures et Passions
Parution : 2009
Note : 7/10

Résumé : Comme ses amies Evangeline, Lillian et Daisy, Annabelle Peyton est à la recherche d'un mari. Or la tâche s'annonce ardue pour les quatre demoiselles : la timide Evangeline est affligée d'un bégaiement. Les soeurs Bowman sont américaines et peinent à s'intégrer dans la haute société londonienne. Quant à Annabelle, l'inexistence de sa dot constitue un lourd handicap. Pourtant, il lui faut dénicher un riche époux, membre de l'aristocratie, bien sûr. Autant dire que ce malotru de Simon Hunt n'a aucune chance. Dire qu'il a eu le culot de lui prédire qu'elle serait bientôt sa maîtresse ! Mais qu'attendre d'un fils de boucher ? Non, même s'il s'est enrichi à millions dans l'industrie, il n'est pas un parti envisageable. Et tant pis si elle ne peut oublier le baiser qu'il lui a volé jadis...

    A la base, je ne suis pas trop prédestinée à lire de la romance. J'ai toujours eu ce préjugé (que m'enseigne la société, n'est-ce pas) que cette littérature est une sous-littérature, bas de gamme, qu'elle n'a rien de noble, et que son lectorat est à dénigrer. Ce qui n'est pas vrai du tout, qu'on soit bien d'accord. Merci l'élitisme français qui voudrait que tout le monde lise et aime les mêmes choses en termes de littérature. Lisez ce qui vous plaît, arrêtons de critiquer les goûts de chacun, et le monde se portera mieux. Bref, je m'emballe.  
   Je suis tombée sur cette série en parcourant le blog de Margaud Liseuse, et je suis tombée amoureuse de la couverture de ce premier tome, très fraîche, et qui laisse un goût de soleil très appréciable sur la langue et sur la peau. Et je me suis lancée à corps perdu dans cette lecture.
   
   C'est l'histoire de quatre jeunes filles, au XIXè siècle, qui se qualifient de "laissées-pour-compte" car elles n'arrivent pas à se trouver de maris, ce qui est très problématique dans leur société et à leur époque. Dans ce tome-ci, nous suivons Annabelle Peyton, jeune fille très gracieuse, très belle, et qui attire le regard et la concupiscence de nombreux hommes. Pourquoi n'est-elle pas encore mariée, me demanderiez-vous ? Et bien, il s'avère que la jeune fille n'a pas de dot. Cela fait donc quatre saisons déjà qu'elle fait tapisserie, et que les hommes, notamment Simon Hunt, un fils de boucher qui a fait fortune, attendent que sa dernière saison soit passée pour lui demander d'être leur maîtresse, ce qui serait le comble du déshonneur pour une jeune fille de bonne famille. 
   Vous vous en doutez sûrement, l'intérêt de l'histoire ne va pas être de savoir avec qui Annabelle va se marier, vous le comprendrez presque dès les premières pages, voire dès la 4è de couverture du roman. Non, l'intérêt va être de savoir comment elle va en arriver à se marier, et j'avoue avoir été captivée par l'histoire du début à la fin. Elle a réveillé mon petit côté fleur bleue, qui n'avait pas été titillé depuis Twilight et les romans des soeurs Brontë et de Jane Austen.

   En parlant de Jane Austen, je soupçonne Lisa Kleypas d'être une fan de sa bibliographie, car les décors, ainsi que certains personnages, m'ont fait penser à ceux de Orgueil et Préjugés. Par exemple, le domaine du comte Westcliff, Stony Cross, n'est pas sans rappeler Longbourn, et Annabelle a un caractère semblable à celui de Elisabeth "Lizzie" Bennet : C'est une jeune femme espiègle, intelligente et forte, qui n'a pas peur de tenir tête aux gens autour d'elle, et surtout aux hommes. Les sœurs Bowman, Lillian et Daisy, sont semblables à Kitty et Lydia, bien que ces deux dernières soient dépourvues d'intelligence, ce qui n'est pas le cas de Lillian et Daisy. Quant à Simon Hunt, c'est bien évidemment à Mr Darcy qu'il ressemble. Grand, ténébreux et mystérieux, Annabelle nourrit une grande animosité à son égard, animosité qui va s'effriter jusqu'à tomber en morceaux à ses pieds au fil du roman. 
   L'univers est très sympathique, c'est tout ce que j'aime dans ce genre de romans qui se passent à cette époque : on évolue de bals en bals, de robes en robes, de danses en danses, dans des fêtes somptueuses chez des gens de la haute aristocratie. J'aime particulièrement Stony Cross Park, le domaine dans lequel se passe la plus grande partie du romans, c'est le genre de domaine avec de grands espaces, de grandes étendues d'herbes où se prélasser l'été, et des pièces immenses avec d'innombrables chambres, salons, et salles de bal. Mais le monde de l'aristocratie est aussi un véritable panier à crabes, où les amitiés se lient et se délient, où l'on offre des sourires mielleux en face des gens pour casser du sucre dans leur dos dès que celui-ci est tourné, et où l'on fait du chantage pour obtenir ce que l'on veut. C'est un monde dans lequel il est difficile d'évoluer pour une innocente personne qui vient d'y entrer et qui commence à peine à y faire ses preuves.

   La plume de Lisa Kleypas est assez addictive et fluide, et on entre avec facilité dans le roman. Ce n'est certes pas une lecture complexe, mais elle reste très divertissante et on passe un bon moment de lecture. Ce roman n'est pas un coup de cœur,  mais il garde une place privilégiée dans mon cœur car il m'a fait renouer avec le genre de la romance, et je suis reconnaissante pour ça, car ce sont des lectures très agréables de temps en temps. J'ai hâte de lire les prochains tomes, le 2 m'attendant déjà dans ma PAL, pour continuer les aventures des autres "laissées-pour-compte" et les suivre dans leur quête du mari idéal. Une petite romance d'une très grande qualité, comme je n'en ai plus lu depuis très longtemps, je vous la conseille si vous voulez une lecture fraîche, divertissante et pas prise de tête, qui peut tout à fait s'accorder avec cette période de l'année, au début du printemps ou au début de l'été.

   Je vous souhaite d'excellentes lectures, et à bientôt dans une prochaine chronique !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...