lundi 25 avril 2016

Charley Davidson, tome 3 : Troisième tombe tout droit

Auteur : Darynda Jones
Edition : Milady
Parution : 2012
Genre : Bit-lit

   Résumé : Moi c'est Café... euh, Charley. Et il me faut plus de café. Le sommeil, c'est l'angoisse : Reyes, le fils du Diable chaud comme l'enfer que j'ai emprisonné pour l'éternité, hante mes cauchemars. Je crois qu'il me hait. Mais est-ce que les criminels accepteraient de me laisser tranquille le temps que je règle ça ? Bien sûr que non. Un type veut que j'enquête sur sa femme disparue... sauf que je suis sûre que c'est lui qui a fait le coup. Si j'arrive à m'injecter le café en intraveineuse, je devrais pouvoir le prouver. Sauf si mon grincheux de père revient à la charge pour me faire changer de métier parce que détective privé c'est trop dangereux. Bon, d'accord, je manque de me faire tuer une fois par semaine, mais c'est pas une raison. Je suis super comme détective... et comme Faucheuse ! Café ?
   On se retrouve aujourd'hui pour un nouvel épisode des aventures de Charley, et comme je suis sympa, et que moi aussi je déteste les spoilers et j'ai envie d'enrouler de scotch la maison de quiconque me spoile (coucou, le pauvre idiot qui m'a spoilé le dernier épisode de la saison 5 de Game of Thrones !) je vous invite à aller lire ma chronique sur le tome 1 ici.

   Comme d'habitude, notre héroïne est dans un sacré pétrin. Déjà, la pauvre ne peut pas dormir, et ce depuis une semaine déjà, car quand elle ferme les yeux, elle se retrouve avec Reyes dans ses rêves, et ni l'un ni l'autre n'est heureux de s'y trouver. En plus, elle doit la jouer fine sur son enquête, car elle est persuadée que son client, pour lequel elle est chargée de retrouver la femme, a tué cette dernière.

   J'ai trouvé ce tome excellent, peut-être encore meilleur que les précédents, car il est riche en rebondissements et en coups de théâtre, qui laissent le lecteur abasourdi. Je vous le dis tout net, j'ai commencé le livre la semaine dernière, j'ai dû le reposer cette semaine à cause de mes révisions de partiels, et j'ai eu le malheur de le reprendre hier soir, la veille du premier partiel (qui s'est plutôt bien passé, ma foi) pour me changer les idées. J'ai pas lâché le livre jusqu'à la fin, et j'ai dévoré les 150 dernières pages qu'il me restait sans me soucier de l'heure qu'il était.

   La relation entre Charley et Reyes est plus électrique que jamais. En effet, dans le tome précédent ( chronique ici ), Charley a entravé Reyes dans son corps physique, ce qui a rendu ce dernier légèrement furax. Du coup on assiste à de nombreuses altercations entre les deux personnages, dû à un manque de confiance l'un dans l'autre.
   L'apparition de nouveaux personnages est très appréciable, j'ai été étonnée d'ailleurs qu'on finisse par les rencontrer. Et notamment, l'arrivée d'un personnage particulièrement important pour l'histoire va venir bouleverser tout ce que l'on croyait savoir à propos de cette série.

   J'adore vraiment cette série, et j'ai envie de la conseiller à tout le monde et que le monde entier en entende parler. Darynda Jones arrive à réinventer son histoire à chaque tome. On pourrait penser que les tomes s'accumulent et se ressemblent les uns les autres, comme beaucoup de séries policières que l'on peut voir à la télévision et qui fonctionnent toujours sur les mêmes motifs, ici, ce n'est pas le cas, et même les scènes que l'on retrouve à chaque tome sont très différentes les unes des autres. Bref, j'ai vraiment apprécié ce livre, et cette série se bonifie de tome en tome, à mon avis.

  Je vous souhaite d'excellentes lectures, et à bientôt pour une prochaine chronique !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...