samedi 21 mai 2016

A Song of Ice and Fire, tome 2 : A Clash of Kings

Auteur : George R. R. Martin
Édition : J'ai lu
Parution : 2000
Genre : Fantasy médiévale, aventure, politique

   Résumé : Une comète couleur de sang et de flammes barre le ciel de Westeros et d'Essos. Et depuis l'ancienne citadelle de Peyredragon jusqu'aux rives menaçantes de Winterfell, le chaos règne. Six rois se battent pour le pouvoir sur une terre divisée et le Trône de Fer du Royaume des Sept Couronnes, se préparant à prendre ce qu'ils réclament à travers tempêtes, tourmentes et guerres. C'est une histoire dans laquelle frères complotent contre frères, et les morts se relèvent pour marcher dans la nuit. Ici une princesse devient un garçon orphelin ; un mestre, chevalier de l'esprit, prépare un poison pour une perfide sorcière et des hommes barbares descendent des Montagnes de la Lune pour ravager la campagne. Sur fond de tableau d'inceste et de fratricide, d'alchimie et de meurtre, la victoire pourrait aller aux hommes et aux femmes possédant l'acier le plus froid... ainsi qu'est leur cœur. Lorsque advient le choc des rois, la terre entière tremble. 
    

"I will hurt you for this. I don't know how yet, but give me time. A day will come when you think yourself safe and happy, and suddenly your joy will turn to ashes in your mouth, and you'll know the debt is paid." Tyrion Lannister.

   Je reviens aujourd'hui avec le tome 2 de la saga de fantasy de George R. R. Martin, A Song of Ice and Fire, ou Le Trône de Fer en VF. En effet, je suis sur le point de terminer le tome 3, et il me semblait judicieux de chroniquer le tome 2 avant le 3, vous en conviendrez vous aussi je pense. 
   A Song of Ice and Fire, c'est un peu le fil rouge de mes lectures : les romans sont de tels pavés, de plus, on change à chaque chapitre de point de vue et de personnage, que je me permets de temps en temps de faire une pause dans ma lecture et de passer à un autre roman. Mais en ce moment, je dédie mon temps de lecture entièrement à cette saga. 
   Attention : Cette chronique fait l'objet du tome 2 d'une saga. Elle peut donc contenir des spoilers du tome 1, ainsi que du tome 2. La saga étant particulièrement compliquée en termes de relations des personnages et intrigues entrecroisées, je vais faire de mon mieux pour être la plus claire possible. Si cela risque de vous importuner, vous pouvez d'abord lire ma chronique du tome 1 ici, ou lire le tome 1. Bonne lecture à celles et ceux qui continuent.

   Ce tome-ci, comparé au tome 1, est encore plus chaotique. Sa Majesté le roi Robert Baratheon ainsi que Sa Main Eddard Stark de Winterfell à présent mortes, Joffrey Baratheon, que tout le monde à présent soupçonne de n'être pas le fils légitime de Robert, monte sur le trône, déclenchant les hostilités de partout.
   Le monde semble avoir explosé en morceaux, dans tous les sens du terme. Dans tous les coins de Westeros, chacun des Sept Royaumes proclame son indépendance par rapport à la capitale et met un roi à sa tête, morcelant Westeros de petits royaumes : Robb devient le Roi du Nord, et part venger son père ; Stannis se proclame roi légitime de Westeros, tout comme Daenerys ; Balon Greyjoy se lève en tant que roi des Îles de Fer, et remonte sur le Trône de Grés. Cela plonge Westeros dans le plus grand chaos, chacun voulant asseoir son pouvoir et reconquérir ce qui lui est dû. 

 Cela résume plutôt assez bien la saga.

   D'autres encore cherchent seulement à survivre et rechercher une protection : Sansa à King's Landing cherche à se faire la plus discrète possible, malgré Joffrey qui trouve son plaisir dans la torture de sa promise, telle la louve entourée de lions féroces ; Arya veut à tous prix retrouver sa famille, mais se cache sous une couverture pour ne pas se faire enlever.
   Et parmi tous ces rois, ces reines, ces chevaliers et ces renégats qui cherchent à s'attribuer un petit fauteuil de fer rouillé sur lequel tous ceux qui tentent de s’asseoir se blessent, il y a la Garde de Nuit, qui vit en autarcie de ce choc des rois, et protège le Mur et le Royaume des sauvageons, menés par Mance Rayder, un ancien frère de la Garde de Nuit, qui veut passer de l'autre côté du Mur et "allumer le plus grand feu que le Nord ait jamais connu", ainsi que d'une menace plus grande encore : l'armée des Autres qui marche inexorablement vers le Sud, relève les morts et détruit tout sur son passage. 

   Dans ce tome plus que jamais, les personnages se retrouvent livrés à eux-mêmes, ne sachant à qui se fier, ou plaçant leur confiance en les personnes les plus susceptibles de les poignarder dans le dos. Theon Greyjoy trahit Robb et va prendre Winterfell pour son père, fait croire à la mort de Bran et Rickon pour asseoir sa victoire, puis se fait capturer par ses propres hommes ; Stannis fait tuer son propre frère Renly pour n'être plus que le seul héritier du trône de Robert.
Ils doivent, pour survivre, plus que jamais laisser leur honneur de côté, car, le cas de Ned l'a bien prouvé, dans ce monde, ce n'est pas en se montrant honorable que l'on gagne la guerre. 

   Pendant ce temps, de l'autre côté du royaume, sur le continent d'Essos totalement neutre par rapport aux guerres  qui se livrent sur Westeros, Daenerys, aux côtés des quelques Dothrakis qui lui ont juré allégeance, de son fidèle ami Jorah Mormont ainsi que de ses trois dragons, est toujours en quête d'une armée pour partir à la conquête du Trône de Fer et y rétablir la maison Targaryen.

   Je dirais que la saga commence véritablement au tome 2. Le tome 1 jette les bases de la saga, met à jour certaines magouilles et stratégies de chaque famille qui vont être ensuite développées dans les tomes suivants, tandis que dans le tome 2, chaque personnage agit véritablement. Le système bancal qu'avait mis en place Robert Baratheon depuis la chute d'Aerys Targaryen bascule enfin, et le monde que nous connaissions dans le tome 1 s'effrondre, laissant la place à l'anarchie la plus totale.

   Ce que j'adore dans cette série, outre les différentes stratégies mises en place par les personnages, ce sont les différents décors dans lesquels George R. R. Martin nous emmène : on passe d'un désert aride avec Daenerys, à une ville opulente dans la capitale, en passant par les terres glacées du Mur et au-delà, et un chateau de pierre et de sel à Peyredragon, où Stannis rassemble ses forces.
   Le bémol de cette saga est évidemment l'opulence des personnages. Il y en a tout simplement beaucoup trop, et chacun possède une flopée de surnoms : Tyrion-le Nain, Petyr Baelish-Littlefinger, Davos-Le Chevalier Oignon, Sandor et Gregor Clegane, respectivement le Limier et la Montagne, etc... La difficulté étant de retenir qui est qui. C'est cependant plus facile quand on regarde la série en même temps, car on peut mieux distinguer un personnage d'un autre. Et en bonus, mes coups de cœur reviennent à Jon Snow (toujours), Arya, Sansa, Tyrion et Daenerys !

   Je vous retrouve bientôt avec le tome 3 de cette saga, qui promet d'être encore plus riche en magouilles, stratégies et coups de poignards dans le dos à répétition !

  
https://buffyslibrary.blogspot.fr/search/label/Coup%20de%20c%C5%93ur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...