jeudi 26 mai 2016

A Song of Ice and Fire, tome 3 : A Storm of Swords

Auteur : George R. R. Martin
Edition : J'ai lu
Parution : 2003
Genre : Fantasy médiévale, aventure, politique

   Résumé : Des cinq prétendants au pouvoir, un est mort, un autre en défaveur, et les guerres font rage plus que jamais, au gré des alliances qui se font et se défont. Joffrey est assis sur le Trône de Fer, en chef illégitime des Sept Couronnes. Son plus acerbe rival, Lord Stannis, se tient vaincu et disgracié, victime de la sorcière qui le tient en servitude. Le jeune Robb gouverne toujours le Nord depuis la forteresse de Vivesaigues. Au même moment, traçant son chemin à travers un continent sanglant se trouve Daenerys, la reine exilée, mère des trois derniers dragons du monde. Et en forces d'opposition manœuvrant pour la confrontation finale, une armée de sauvageons barbares viennent depuis les limites de la civilisation, accompagnés d'une horde des mythiques Autres, une armée surnaturelle de morts-vivants capable de relever les morts et impossible à arrêter. Alors que le futur de cette terre tient dans une balance, personne ne trouvera le répit jusqu'à ce que les Sept Couronnes explosent en une tempête d'épées...

"When your enemies defy you, you must serve them steel and fire. When they go to their knees, however, you must help them back to their feet. Elsewise, no one will ever bend the knee to you. And any man who must say "I am the king" is no true king at all" Tywin Lannister.

   Ma lecture de ce troisième tome de A Song of Ice and Fire traîne depuis la fin de l'été dernier, j'ai un peu honte de l'avouer. J'étais à peu près à la moitié du roman quand mon premier semestre de deuxième année de licence a commencé, et que je n'ai plus eu le temps de lire pour le plaisir. Et oui, malheureusement, quand on fait des études de Lettres, on a beau aimer lire, quand on a une vingtaine de livres imposés par la fac, on a moins le temps de lire uniquement pour soi. Pas des pavés, en tous cas. Et en plus, quand on associe cela à une panne de lecture, c'est encore pire. Bref, tout cela pour dire que j'ai terminé les 500/1150 pages qu'il me restait en à peine 4 jours, ce qui compense un peu le fait que j'ai retardé ma lecture tant de temps, n'est-ce pas ?
   Bon, voyons un peu ce que ce tome-ci a dans le ventre.
Attention : Je précise que cette chronique a pour sujet le tome 3 d'une saga littéraire. Il y a donc des risques que je spoile les tomes 1 et 2, déjà chroniqués ici et ici. Vous pouvez d'abord aller lire les chroniques concernant ces précédents tomes si vous le voulez, ou continuer votre lecture de cette chronique si vous êtes à jour ou que les spoilers vous importent peu. Bonne lecture à ceux qui continuent !   

   La Guerre des Cinq Rois fait rage plus que jamais dans Westeros, et le périple de chaque personnage continue. Arya est toujours à la recherche de membres de sa famille et tente de se rendre à Vivesaigues pour rejoindre Robb et Catelyn, son frère aîné et sa mère. Robb gagne batailles sur batailles dans sa guerre aux Lannister pour venger son père, mais est en passe de perdre la guerre. Sansa encaisse affront sur affront de la part des lions qui la retiennent prisonnière, la tête haute mais le cœur lourd. Bran, que tout le monde croit mort, entame un périple jusqu'au Mur et au-delà, à la recherche de la Corneille aux Trois Yeux, avec l'aide de son fidèle Hodor et de ses nouveaux amis, Jojen et Meera Reed.
   Dans le même temps, Daenerys cherche toujours une armée digne de ce nom afin de chevaucher les flots vers Westeros et reprendre le trône de son père, aux côtés de ses trois enfants, les derniers dragons encore vivants.

Bon, mais pour l'instant il faut qu'elle gère la crise d'adolescence de sa progéniture.
Dur dur d'être maman.

   Enfin, loin de ces préoccupations de rois et de reines, les frères jurés de la Garde de Nuit doivent se préparer à affronter une menace plus grande encore, l'armée de sauvageons qui avance inexorablement vers le Mur et de l'autre côté, avec Jon Snow qui marche à leurs côtés tout en tentant de concilier ses serments de frère juré avec le dernier ordre de Qhorin Mimain, ainsi que l'armée des Autres, plus puissante et terrible que jamais, dont Samwell Tarly a déjà réussi à tuer un membre..

Brrr.

... Et la Garde devra se battre seule contre cette menace, car le reste du monde tourne autour d'un fauteuil immonde créé d'épées de fer rouillé.

   Ce tome-ci est certainement, des trois premiers volumes de la saga, le plus riche en péripéties. En effet, rien qu'en version de poche en intégrale VF, le roman comporte un peu plus de 1000 pages. En VO, A Storm of Swords a dû être coupé en deux pour pouvoir être publié, c'est dire à quel point il est énorme en volume. Sur le fond également, l'histoire est riche : pour donner une idée, les showrunners de la série télévisée qui adapte la saga littéraire, Game of Thrones, Benioff et Weiss, ont eux-mêmes dû couper le tome en deux saisons, qui sont les saisons 3 et 4 de la série.

   La saga prend un nouveau tournant radical à la fin de ce troisième tome. Des personnages très importants dans l'histoire meurent, encore, ce qui, pour beaucoup, change les règles du jeu des trônes, d'autres reviennent à la vie, il y a des personnages qui changent de cadre, quittent les villes où ils sont et même, carrément, quittent le continent.

Juste pour le plaisir de mettre ce magnifique gif. J'fais c'que j'veux, c'est ma chronique.

     Plus que jamais dans ce tome-ci, j'aime mes personnages préférés d'un amour éternel sans divorce. Jon est toujours d'un courage et d'une loyauté exemplaire, surtout qu'il faut se souvenir qu'il affronte tout ce qu'il vit dans ce tome à l'âge de 16 ans dans les romans, et je doute qu'à 16 ans tout le monde soit doté d'un tel courage et d'un tel sang-froid ; Daenerys et Arya sont plus fortes que jamais ; Sansa, à défaut d'arriver à se dépêtrer de ses problèmes, enferrée comme elle l'est entre les griffes de la reine Cersei et du roi Joffrey, les affronte la tête haute et avec son indéfectible courtoisie, "l'armure des dames", comme elle dit ; et Tyrion, et bien il est fidèle à lui-même, drôle, intelligent, et souffrant en silence sa condition de nain et le désamour de son père et de sa sœur.

   Je suis toujours aussi émerveillée par la diversité des paysages dans cette saga, je sais que je le dis à chaque fois, mais c'est vrai. C'est pas donné à toutes les sagas, de passer d'un chapitre sur un continent oriental, chaud et aride, pour changer de continent au chapitre suivant, et se retrouver à la limite de la civilisation, sur un Mur perdu au milieu de terres glacées. C'est probablement l'une des choses que j'aime le plus dans cette saga.
   Je ne sais plus à quoi m'attendre pour la suite en ce qui concerne la plupart des personnages. En effet, la série, que je suis avec assiduité, a pris de sérieuses déviations par rapport à la saga littéraire, et ce qui arrive à certains personnages, comme Sansa et Jaime par exemple, est totalement différent dans les livres. Je vous ferai part de tout cela dans une prochaine chronique sur cette saga.

https://buffyslibrary.blogspot.fr/search/label/Coup%20de%20c%C5%93ur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...