mercredi 18 mai 2016

Aeternia, tome 2 : L'envers du monde

Auteur : Gabriel Katz
Edition : Scrineo
Parution : 27 août 2015
Genre : Fantasy

Résumé : C’est l’heure du duel décisif entre les deux camps qui s’entredéchirent pour la cité mère de Kyrenia. Deux champions vont s’affronter sur le sable de l’arène, un combat qui peut faire basculer le destin d’un peuple entier. Mais quelques heures à peine avant le coup de gong, le culte du Prophète a perdu son champion. Qui affrontera le Corbeau, redoutable gladiateur du Temple ?

Déchirée par les luttes de pouvoir, la plus grande cité du monde est au bord de la guerre civile. Le culte millénaire de la Grand déesse, menacé par celui d’Ochin qui se répand comme un raz-de-marée, n’a plus qu’un recours : la violence. Entre complots, combats et trahisons, chacun lutte pour sauver sa place et parfois sa vie…
Aeternia fait partie de ces romans qui m'ont tirée d'une longue panne de lecture en janvier dernier, avec Phobos et ma relecture du tome 1 de Harry Potter. Cette duologie dont voici le dernier tome m'a redonné de l'espoir en matière d'écriture de l'imaginaire, et surtout de la fantasy, en France, qui est un genre que j'affectionne particulièrement mais pour lequel on est souvent obligé de s'exporter, souvent aux USA, pour en trouver de qualité. Ici, Gabriel Katz nous livre une formidable histoire, qui est un coup de cœur du début à la fin.
 Cette chronique a pour sujet le deuxième tome d'une duologie, elle pourrait sans doute contenir des spoilers à mon insu. Je vous conseille soit de lire le tome 1, soit de lire ma chronique, soit de continuer votre lecture ici si les spoilers vous importent peu.

   Ce deuxième tome m'a scotchée. Je l'ai lu d'une traite, dans le cadre du Weekend à 1000, ce qui m'a permis d'engloutir 487 pages en un rien de temps et de finir mon challenge dans les temps, soit dit en passant. Il reprend exactement au même endroit où les derniers évènements du premier tome se sont déroulés, mais du point de vue de Desmeon, cette fois-ci. On en apprend un peu plus sur ce guerrier dans ce tome-ci, car il fait office de personnage principal comme Leth Marek dans le tome 1.  Cela me fait d'autant plus plaisir que j'adorais déjà ce personnage dans le premier tome : il ne manque pas d'esprit ni d'humour, il est intelligent et c'est un guerrier émérite, rarement vaincu. Sa personnalité va d'ailleurs évoluer par rapport au tome 1 ici, compte tenu de tout ce qu'il va apprendre et découvrir qui vont l'amener à ne plus se fier qu'à lui-même.

   Ce tome est placé sous le signe du chaos. La guerre entre les deux cultes fait rage plus que jamais dans la ville de Kyrénia, et on ne compte plus le nombre de complots révélés au fil des pages, ni de trahisons accomplies, encore moins d'hommes égorgés. Je persiste dans ma comparaison avec la saga A Song of Ice and Fire de George R.R. Martin : dans le tome 1, tous les personnages sont réunis et semblent vivre encore dans la paix, mais quand on monte dans les hautes sphères du royaume, on se rend compte du panier à crabe dans lequel les personnages sont jetés ; puis, il arrive quelque chose d'affreux à un personnage important de l'intrigue, et le monde explose en mille morceaux, tous les personnages se retrouvent seuls dans leur coin à tenter de survivre ou de prendre le pouvoir, parfois les deux. Cela décrit assez bien ce que l'on ressent dans ce deuxième tome : toutes nos convictions sont brisées.
   Dans un deuxième temps, toutes les certitudes que l'on pensait avoir à propos des personnages et des cultes de la Déesse et d'Ochin sont complètement chamboulées par ces révélations que fait l'auteur, tandis que notre perception de beaucoup de personnages est changée par ce que l'on apprend sur eux. J'ai été choquée d'apprendre certaines choses sur des personnages que j'aimais beaucoup dans le tome 1, et que j'ai appris à détester dans ce tome 2. C'est ce qu'il y a de bien avec cette histoire, c'est que les personnages ne sont pas des caricatures, ils ne sont pas gentils, mais ils ne sont pas méchants non plus pour la plupart, ils cherchent juste à survivre et/ou à défendre les valeurs en lesquelles ils croient ainsi que leurs convictions. Gabriel Katz remet en cause tout ce qu'il tenait pour vrai dans le premier tome, bousculant à la fois ses personnages et son lecteur.

   Et alors, il faut absolument que je vous dise deux mots sur la fin, mais vraiment deux, car je n'ai pas envie de vous gâcher la surprise : c'est complètement fou et insensé ! Gabriel Katz nous retourne complètement le cerveau, j'ai été totalement bernée, absorbée comme j'étais dans ma lecture, j'en suis restée bouche bée. Cette duologie fut un cocktail Molotov d'émotions en tous genres, j'ai été transportée par la plume de Gabriel Katz et complètement happée par cette histoire incroyable et exceptionnelle. J'ai hâte d'acquérir et de me jeter à corps perdu dans la lecture du Puits des Mémoires, l'autre saga littéraire de Gabriel Katz, car je suis avide de sa plume.

 
https://buffyslibrary.blogspot.fr/search/label/Coup%20de%20c%C5%93ur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Compteur Livraddict

Bannière Livraddict

Compteur Betaseries

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...