vendredi 20 mai 2016

Ringer | Chronique série

Titre original : Ringer
Crée par : Eric C. Charmelo et Nicole Snyder
Origine : Etats-Unis
Première diffusion : 2011 
Sur : CW (USA), Téva, M6 (France)
Vue en : VOSTFR
S'étend sur : 1 saison
Statut : Annulée en 2012
Avec : Sarah Michelle Gellar, Ioan Gruffudd, Kristopher Polaha, Tara Summers, Mike Colter...

      Pitch : Des jumelles, deux univers différents. L'une, Bridget, est une ancienne junkie, l'autre, Siobhan, une femme du monde. Lors d'une rencontre entre les sœurs après des années de séparation, Siobhan se suicide. Bridget prend alors sa place dans la vie de sa sœur, et découvre que celle-ci n'est pas si "bien sous tous rapports" qu'en apparence...
   Je vous ai parlé d'une série terminée lors de ma dernière Chronique Série, je vous parle aujourd'hui d'une série annulée. Leur point commun ? La très brillante et talentueuse Sarah Michelle Gellar. En effet, c'est en voulant découvrir la filmographie de l'actrice que j'ai découvert Ringer, et que je me suis mise à regarder. Malheureusement, la série n'a jamais été renouvelée pour une deuxième saison. Je vais vous expliquer pourquoi moi, j'ai aimé cette série.
   Attention : Cette chronique est susceptible de contenir des spoilers. ils ne seraient bien sûr pas explicites, mais certaines tournures de phrases, certains temps de verbes peuvent vous dévoiler des choses sur l'intrigue. Vous la lisez à vos risques et périls, si vous n'avez jamais vu la série. Bonne lecture à ceux qui continuent, et à bientôt pour les autres !

   Je l'ai déjà évoqué plus haut, mais la première raison de mon amour pour cette série est Sarah Michelle Gellar. J'aime et je chéris cette actrice depuis que je suis toute petite, et j'ai regardé I know what you did last summer (Souviens-toi l'été dernier en VF) uniquement parce qu'elle jouait dedans, alors que je n'aime pas les films d'horreur. Sarah Michelle Gellar a plus de talent que beaucoup d'acteurs qui font les têtes d'affiche et les premiers rôles de télévision actuels, et pourtant, Ô tragédie, elle n'a jamais pu prouver au-delà de Buffy à quel point elle est douée, n'ayant participé qu'à des projets qui sont tous tombés à l'eau, Ringer et The Crazy Ones entre autres.
   Dans cette série, Sarah Michelle Gellar réalise un challenge de taille : au sein d'une même œuvre, elle a dû interpréter deux rôles différents, ceux de Bridget et Siobhan, des jumelles. Chacune avec sa propre personnalité, son propre univers, son propre passé donc. Cela représente un vrai défi pour un acteur, car celui-ci doit s'efforcer dans ce cas-là de comprendre et de se fondre dans non pas un, mais deux personnages à la fois. Et Sarah le fait à la perfection : elle interprète aussi bien la candeur, la peur et, tout simplement la personnalité de Bridget que la froideur calculatrice chez Siobhan. Et puisque Bridget s'efforce de tenir le rôle de Siobhan dans sa vie de tous les jours, c'est même une mise en abyme du rôle d'acteur : il s'agit de jouer un personnage qui est en train à son tour de jouer un rôle. Je suis tout simplement époustouflée par le talent de Sarah, qui est capable d'adapter son jeu en un quart de seconde. Si j'arrive un jour à accomplir mon rêve et à être comédienne à mon tour, Sarah serait mon exemple à suivre.

 Parce que Sarah.

   En ce qui concerne l'intrigue, je l'ai beaucoup aimée également. Il y a plusieurs histoires qui s'entrecroisent : celle de Bridget, qui, seule témoin d'un meurtre, est recherchée par le meurtrier qui vient de sortir de prison pour "finir le travail", cherche à fuir sa vie et se cacher ; celle de Siobhan, que l'on suit à travers les yeux de Bridget pratiquement tout au long de la série, et celle de Bridget qui tente de se faire passer pour Siobhan aux yeux de son mari, de sa belle-fille ainsi que du reste du monde. Cela fait que la série a une bonne dynamique, très thriller et film noir, entre les confrontations entre Bridget et le meurtrier, les révélations faites à propos de Siobhan tout au long de la saison, ainsi que les nombreuses fois où Bridget a failli dévoiler sa couverture. J'ai binge-watché les épisodes en un weekend dès que j'ai découvert la série.

   Je dirais même que je suis presque contente que la série s'arrête là. Bien que je sois frustrée, bien sûr, qu'il n'y ait pas une vraie fin à la série au bout du 22è épisode, car la série s'arrête sur un final qui laisse présager une saison 2, je ne sais pas trop où les showrunners auraient pu emmener la série une fois les différentes intrigues terminées. J'aurais eu peur que la série s'étende, s'étende, et finisse par ne plus avoir aucun intérêt. C'est le cas de certaines séries américaines que je suivais avec passion au départ, et qui après quelques saisons se sont mise à recycler leurs intrigues, ce qui n'est guère intéressant. Je pense tout de même que Ringer a une bonne première saison, qui mérite d'être vue, ne serait-ce que pour le jeu de Sarah Michelle Gellar qui excelle dans ses deux rôles, et si cela ne vous frustre pas trop de ne pas avoir une vraie fin à la série, comme c'est le cas de beaucoup de séries annulées.

   Je vous souhaite de regarder de bonnes séries, et à bientôt pour une prochaine chronique !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...