samedi 4 juin 2016

The 100, saison 3 | Chronique Série

Titre original : The 100
Créée par : Jason Rothenberg
Origine : Etats-Unis
Première diffusion : 21 janvier 2016
Sur : CW (USA)
Vue en : VOSTFR
S'étend sur : 16 épisodes
Statut : Terminée depuis le 19 mai 2016
Avec : Eliza Taylor, Bob Morley, Paige Turco, Marie Avgeropoulos, Lindsey Morgan, Ricky Whittle, Richard Harmon, Isaiah Washington, Henry Ian Cusick, Devon Bostick, Christopher Larkin.

   Pitch : Il y a un siècle, un holocauste nucléaire décimait la population de la Terre en détruisant toute civilisation. Les seuls survivants sont ceux qui vivaient dans le complexe de douze stations spatiales, l'Arche, qui étaient déjà en orbite à l'époque. Trois générations plus tard, le gouvernement de l'Arche décide d'envoyer 100 prisonniers mineurs sur Terre pour déterminer si la planète est viable ou non. Ensemble, face à un monde dont ils ne savent rien, ils devront prendre des décisions difficiles au sujet de la vie, de la mort, de la survie de la race humaine.
     Je reviens aujourd'hui pour vous parler exclusivement de la saison 3 de la série The 100, qui s'est déroulée de janvier dernier jusqu'au mois de mai. En effet, je vous avais dit dans mon article bilan du blog que je parlerais ici uniquement de séries terminées ou annulées, de peur de spoiler des lecteurs, mais je me suis rendue compte que je pouvais parler d'une saison en particulier dans une série toujours en cours, que ça me permet de parler de la série en profondeur, tant que j'annonce la couleur en début d'article. Cette chronique a donc pour objet la saison 3 d'une série. Si vous n'êtes pas à jour, allez la voir avant de lire cet article, parce que ça va spoiler, même si je vais essayer d'en dire le moins possible sur l'intrigue pour vous garder la surprise. Si vous êtes à jour ou que les spoilers vous importent peu, vous êtes bien, vous pouvez continuer !

   Cette saison s'annonce dès le départ plus noire que jamais. Elle débute trois mois après les sombres évènements de Mount Weather : Clarke est toujours de son côté, loin d'Arkadia, le camp du peuple Skaikru, "qui vient du ciel", pendant que Bellamy, Abby, Kane, et les autres, tentent de se reconstruire et de fonder une vraie civilisation. Mais c'est sans compter le peuple de la Ice Nation, un des douze clans de natifs (= ceux qui sont nés sur Terre) qui est en train de devenir une menace pour le peuple du ciel tout comme pour la Coalition des natifs. La Reine de la Ice Nation, notamment, recherche Clarke car ils croient qu'elle est Wanheda, le Commandant de la Mort, et qu'en la tuant ils pourraient récupérer ses pouvoirs.
   En parallèle, on découvre que Jaha, l'ex chancelier, est toujours dans la City of Lights, une espèce de cité virtuelle du bonheur où la douleur n'existe pas, accompagné d'une curieuse femme toute de rouge vêtue qui agit comme une intelligence artificielle. et que Murphy, enfermé dans un bunker, l'a découverte à son tour.




    Cette saison paraît être la plus noire, pour plusieurs choses :
   Premièrement, c'est une des saisons dans lesquelles on a le plus de morts : en début de saison, alors que Abby est en train de faire réhabiliter Mount Weather en centre médical, et qu'une grande partie du Skaikru s'y trouve, un natif infiltré dans la montagne la fait exploser, tuant une grande partie du peuple du ciel. Plus tard, en guise de vengeance mais en se trompant d'ennemis, Pike et certains de ses fidèles tuent une partie du clan de Lexa.
   De plus, c'est une saison particulière. D'ordinaire, le Skaikru se bat tout au long d'une saison contre un ennemi extérieur : les natifs dans la saison 1, Mount Weather dans la saison 2. Ici, le Skaikru va devoir se battre contre le Skaikru, sur deux fronts : d'un côté, il y a la rivalité entre Kane et Pike pour reprendre le rôle de chancelier, divisant le clan en fidèles de l'un et partisans de l'autre ; d'un autre côté, Jaha revient au camp, bien décidé à répandre la bonne parole de la City of Lights, divisant son peuple encore une fois, entre ceux qui prennent la puce qui permet d'accéder à la cité, et veulent obliger les autres à la prendre, et ceux qui ne veulent pas prendre la puce.

   Cette saison contient son lot de morts, comme je l'ai dit précédemment, mais il y en a quelques unes qui sont plus choquantes que d'autres. Je ne dirai pas de noms, bien sûr, je considère ça comme un gros spoiler, mais, même s'ils ne faisaient pas partie de mes personnages préférés, ça m'a quand même tiré la larme à l’œil.

   Sinon, Jason Rothenberg tease encore un maximum les fans du couple Bellamy/Clarke cette saison, plus dans la deuxième partie de saison, la saison 3b, d'ailleurs. Évidemment, en tant que lectrice des livres, je suis partagée : d'un côté, dans les livres, les deux personnages sont ensembles, mais ils n'ont que peu de profondeur, et n'offrent qu'une histoire plutôt insipide, alors que la série offre des personnages complexes, profonds, et une des plus belles relations que j'ai vu dans des livres, au cinéma ou à la télé, fondée sur la confiance, le soutien, le pardon, et, oui, j'en suis persuadée, l'amour.

 

   Toujours en ce qui concerne les relations de personnages, on a droit à une petite surprise en fin de saison, mais qui, a mon sens, tombe comme un cheveu sur la soupe. Ceux qui ont vu la saison sauront certainement de qui je parle. A moins que ce ne soit parce que je ne me suis pas beaucoup intéressée à leurs personnages au cours de la saison, mais je n'ai pas trouvé que ça se soit fait d'une façon naturelle, juste... paf, vous êtes ensemble. Je suis un peu dubitative à ce propos.
   Enfin, je ne peux pas m'empêcher de me dire que c'est une source d'amusement et un exutoire pour Jason Rothenberg, mais je me demande quand est-ce qu'il va arrêter de torturer mes personnages préférés dans cette série. Parce qu'entre ce qui arrive à Raven, ce qui arrive à Kane et Abby, mon pauvre petit cœur s'est serré plus d'une fois cette saison.

   En résumé, la saison 3 de The 100 est plutôt excellente, même si elle comporte certains épisodes un peu mous, sur la durée, on ne s'ennuie pas. Elle est riche en rebondissements, Jason Rothenberg relance très souvent les dés, en faveur ou défaveur d'un camp ou de l'autre, et on se demande vraiment jusqu'à la fin si les personnages vont s'en sortir ou non. J'attends la saison 4 avec impatience, qui commencera normalement en janvier prochain, ce qui est fort long pour mon petit cœur et mon petit corps de sériphile passionnée.

 

   Je vous souhaite de regarder de bonnes séries, et à bientôt pour une prochaine chronique !

https://buffyslibrary.blogspot.fr/search/label/Coup%20de%20c%C5%93ur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Compteur Livraddict

Bannière Livraddict

Compteur Betaseries

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...