mercredi 20 juillet 2016

The 100, saison 2 | Chronique Série

Titre original : The 100
Créée par : Jason Rothenberg
Origine : Etats-Unis
Première diffusion : 22 octobre 2014
Sur : The CW (USA)
Vue en : VOSTFR
S'étend sur : 16 épisodes
Statut : Terminée depuis le 11 mars 2015
Avec : Eliza Taylor, Bob Morley, Paige Turco, Marie Avgeropoulos, Lindsey Morgan, Alycia Debnam-Carey Ricky Whittle, Richard Harmon, Isaiah Washington, Henry Ian Cusick, Devon Bostick, Christopher Larkin.

   Pitch : Il y a un siècle, un holocauste nucléaire décimait la population de la Terre en détruisant toute civilisation. Les seuls survivants sont ceux qui vivaient dans le complexe de douze stations spatiales, l'Arche, qui étaient déjà en orbite à l'époque. Trois générations plus tard, le gouvernement de l'Arche décide d'envoyer 100 prisonniers mineurs sur Terre pour déterminer si la planète est viable ou non. Ensemble, face à un monde dont ils ne savent rien, ils devront prendre des décisions difficiles au sujet de la vie, de la mort, de la survie de la race humaine. 
   On se retrouve aujourd'hui pour parler de la saison 2 de The 100, que j'ai découvert il y a très exactement un an maintenant, à la suite de la saison 1 que j'avais dévoré. Afin de vous éviter le désagrément que peuvent causer les spoilers, je vous conseillerais de voir la saison 1 ou de lire ma chronique sur le sujet avant celle-ci. 

   En ce début de saison, quatre intrigues vont se dérouler séparément, pour finir par se rejoindre progressivement.
   Nous reprenons donc l'histoire exactement au même moment auquel nous avions laissés nos personnages, en fin de saison dernière, en plein cliffangher. Après l'attaque des grounders au camp des délinquants, la plupart ont pu se réfugier dans la capsule avant de gazer les attaquants. Ces derniers ont été récupérés par d'autres étranges personnes qui les emmènent dans un lieu tout aussi étrange. Nous laissions alors Clarke à ce moment-là, découvrant le décor autour d'elle et s'apercevant qu'il s'agit du Mont Weather, la montagne que les sky people tentent d'atteindre depuis le début. 
   Au début de cette saison, on en apprend davantage sur ces étranges personnes qui ont kidnappé Clarke et les autres. Amis, ennemis, alliés, vous découvrirez tout cela dans cette saison. Clarke va notamment apprendre des choses qui vont faire naître de la méfiance en elle. Elle va devoir s'enfuir pour trouver à l'extérieur l'aide dont elle a besoin pour aider ses amis. 
   Parallèlement au moment où les sky people sont emmenés à Mont Weather, l'Arche a réussi à rejoindre la Terre et à ramener le reste du peuple de Clarke sur la planète. Tout le peuple, sauf le chancelier Jaha qui est resté sur la structure de l'Arche, dans l'espace, pour diriger mécaniquement le vaisseau vers la Terre. Il reste donc là-haut, condamné à mourir dans les étoiles, du moins c'est ce que nous croyons, vous vous doutez bien que ce n'est pas aussi simple que cela. 
   De leur côté, Raven et Murphy, blessés, sont retrouvés par l'Arche et soignés. Bellamy retrouve deux des délinquants, Monroe et Sterling, avec lesquels il sauve Finn qui a été capturé par des grounders. Ensemble, il recherchent le reste de leur peuple. 
   Enfin, Octavia et Lincoln, sont partis de leur côté. Ils cherchent un remède contre l'empoisonnement d'Octavia. Celle-ci aperçoit un monstre, qui va être un nouvel ennemi lors de cette saison.
    Cette saison porte en elle les thèmes de l'alliance et de la confiance. En effet, les deux peuples ennemis, les sky people et les grounders, qui se faisaient la guerre dans la saison 1, sont obligés de mettre en application l'adage "l'union fait la force" et de réunir leurs armes pour se battre ensemble contre un ennemi commun.


   Beaucoup de personnages évoluent fortement lors de cette saison. A commencer par Octavia et Bellamy Blake. Ces derniers changent du tout au tout en termes de traitement de personnages. Octavia, grâce à l'enseignement du combat qu'elle obtient dans cette saison, devient plus combative, mais aussi plus sombre. Son changement est marqué également par son apparence : elle prend la tenue et le maquillage grounder, qui marque le changement de son appartenance dans son cœur : elle se sent l'âme d'une grounder plus que celle d'une sky people.


    Sur le personnage de Bellamy est opéré un changement plus interne : il était un anti héros en début de saison 1 qui commençait doucement à changer, et il prend les qualités du héros dans cette saison. Le héros, dans la fiction, et surtout dans la fantasy, est le personnage qui accomplit de hauts faits, et est porteurs de valeurs telles que le courage, l'espoir et l'abnégation (= abandon du bénéfice personnel pour le bénéfice communautaire. Ex : les chevaliers devaient faire vœu d'abnégation pour servir ceux qui étaient dans le besoin). Dans cette saison, Bellamy incarne toutes les caractéristiques du héros citées ici. Il fait preuve de courage en se mettant dans des situations dangereuses pour sauver son peuple, il incarne celui dans lequel Clarke, et même tout son peuple, place tous ses espoirs en fin de saison, et il abandonne le bénéfice personnel (diriger son peuple pour permettre d'accomplir ses propres desseins) pour le bénéfice communautaire (tout mettre en œuvre pour sauver son peuple).


    Cette saison 2 est une très bonne saison, pour plusieurs choses : d'abord, elle renouvelle grandement la série : c'est un peu un chamboule-tout,  tout ce que nous pensions savoir de cette série est soudain renversé, et ce, tout au long de la saison : un nouvel ennemi apparaît, l'ancien ennemi devient finalement un allié, des trahisons en tous genres arrivent, et des personnages évoluent ou changent du tout au tout. Et pourtant, elle arrive à garder l'esprit de la saison 1, et c'est un bon point également. Quand une série change un peu trop d'une saison à l'autre, cela peut déranger le spectateur qui va se lasser de la série. Il faut se renouveler, mais garder un équilibre, sinon la série peut faire un effet "jumping the shark" (je vous renvoie à la page Wikipedia sur le sujet), et la série le fait très bien avec cette saison.
   De plus, la série a enfin un générique. Ça a l'air de rien, comme ça, mais personnellement, le générique est un de mes moments préférés d'un épisode de série. Pour moi, c'est une qualité de bonne série : si les showrunners ont pris le temps de bosser sur un générique de qualité, cela veut dire qu'ils sont suffisamment perfectionnistes pour que leur série elle-même soit de qualité. La preuve pour moi : mes séries préférées ont toutes un générique génial : Buffy, Gilmore Girls, Game of Thrones, Friends par exemple. Celui de The 100 est assez bien fait, d'ailleurs, j'aime beaucoup les plans hélicoptère sur les forêts et le ciel.
   Enfin, la fin de saison est dantesque. Personnellement, elle m'a prise aux tripes, m'a souvent laissée hors d'haleine, et elle finit sur un évènement, qui, avec du recul, était assez logique, mais qui, sur le coup, était très inattendu, ainsi que la nouvelle intrigue et menace pour la saison 3, qui nous laisse trépignants d'impatience pour regarder la saison 3.

   Vous l'aurez compris avec cet avis, mais cette saison 2 de The 100 me semble, à mon humble avis de personne pas du tout experte dans le domaine, parfaite à tous points de vue : acteurs, jeu des acteurs, scénario, intrigues, il a tout. Elle est excellente, c'est celle-ci qui m'a fait mettre la série dans ma catégorie "séries préférées". The 100 est une des meilleures séries de SF qui m'a été donné de voir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...