dimanche 4 septembre 2016

Harry Potter

Auteur : JK Rowling
Edition : Gallimard
Parution originale : 1997
Genre : Fantastique

Résumé : Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l'entoure ? Et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom ? Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard.


   Ça fait depuis le début du blog que je veux vous faire cette chronique toute particulière pour moi. Mais j'ai décidé que le meilleur moment pour la faire serait entre la sortie de Harry Potter and the Cursed Child en VO et en VF. 
   Cette chronique ne sera pas exactement une critique des livres, mais plutôt une chronique-hommage, et le récit de mon parcours de lecture avec Harry Potter, ma saga préférée, et mes livres préférés depuis toujours. 

   Harry Potter est sans doute le sorcier le plus connu et le plus apprécié de la littérature par ma génération, et celui qui a construit mon profil de lectrice et la personne que je suis aujourd'hui. 
   J'ai découvert la saga à l'âge de 7 ans, et ce, totalement par hasard. Je l'ai découverte avec le premier film d'abord : un jour où j'étais chez ma gardienne avec un de mes amis qu'elle gardait aussi, il a voulu regarder un film, qui se trouvait être Harry Potter à l'école des sorciers. Je n'en ai regardé que le début, car ma mère était venue me chercher quelques instants plus tard, mais je me souviens que ce début m'avait intriguée. 
   Quelques mois plus tard, bim ! le destin frappe à ma porte, sous la forme d'un carton de livres. Ma cousine, qui savait que j'aimais lire, m'avait envoyé une pile de livres dont elle ne voulait plus dans un carton, et entre deux livres, je tombe sur le premier tome de Harry Potter aux éditions Folio Junior. Je me souviens avoir eu du mal avec ce premier tome au début, car les premiers chapitres sont un peu long, et pour un enfant, il faut que l'histoire bouge pour qu'il reste captivé. Mais dès que Harry arrive à Poudlard, la magie prend, et j'ai dévoré le reste de ce premier tome, que j'ai fini aux alentours de Noël. 
Ça tombe bien, car cette année-là, mon oncle et ma tante m'ont fait cadeau des tomes 2, 3, et 4 de la saga, car à l'époque il s'agissait des seuls qui étaient déjà sortis. J'ai dévoré ces trois tomes également, avec une légère préférence pour Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, et il a fallu attendre la sortie du tome 5. L'horreur ! J'avais jamais eu à attendre un tome de Harry Potter auparavant, et on arrive là à ma première relecture des anciens tomes. 
A partir de là, à chaque lecture d'un nouveau tome, que j'achetais à chaque fois dès sa sortie en automne, je relisais les anciens tomes pour pallier à l'attente entre deux tomes. Je me souviens même du jour où Harry Potter et les Reliques de la Mort est sorti en VO en France. J'étais à Auchan pour faire les courses avec mes parents, et là, je le vois dans les nouveautés à l'entrée du magasin. J'ai supplié ma mère de me le prendre, sans me rendre compte qu'il était en VO, jusqu'à ce que ma mère me l'explique. Elle ne s'en souvient pas du tout, mais moi, c'est le genre de petits détails qui m'ont marquée, et qui sont sympas à raconter. 

   Si j'aime autant cette saga, c'est parce qu'on sent véritablement l'évolution de Harry au fil des romans. J'ai vraiment grandi avec lui, et évolué en même temps que lui. J'entrais dans l'adolescence en même temps que Harry, je comprenais véritablement ce qu'il pouvait ressentir, puisque je passais par là en même temps que lui. 
   Même l'atmosphère des romans évolue au fur et à mesure, car JK Rowling sait que ses lecteurs grandissent tandis que les autres tomes paraissent, et même si Harry Potter et la Chambre des Secrets est déjà plus sombre par rapport au premier tome, c'est le tome 3 qui marque le moment où la saga devient plus sombre, avec l'arrivée de Sirius Black, des Détraqueurs, et on commence à en apprendre un peu plus sur la mort des parents de Harry. 
   A partir de Harry Potter et la Coupe de Feu, je ne considère plus Harry Potter comme une saga de littérature jeunesse. Déjà auparavant, je trouvais que certains éléments des livres antérieurs pourraient choquer des enfants. Je pense à la tête de Voldemort sur le crâne de Quirrell, ou au Basilic qui répète "tuer... dévorer... écorcher...", mais surtout aux Détraqueurs, qui m'ont traumatisée et qui ont fait que pendant un an après ma lecture je me suis endormie avec la couverture recouvrant ma bouche pour ne pas qu'ils viennent aspirer mon âme quand j'étais petite. Mais à partir du tome 4, l'atmosphère se fait oppressante, hostile, et anxiogène. Voldemort est de retour, et on ne peut plus se fier à personne, tout le monde est un partisan potentiel du Seigneur des Ténèbres, tout le monde peut être soumis au sortilège de l'Imperium ou sous potion de Polynectar. Maintenant, à chaque tome il y a au moins un mort, et pas des moindres, des personnages adorés de tous. Le dernier tome retranscrit très bien à mon avis l'atmosphère et les éléments que l'ont retrouve en temps de guerre : des résistants en fuite, la solitude, du fait qu'on ne peut se fier à personne, les bivouacs sous la tente, la radio pour écouter les stations interdites qui donnent les vraies infos, au contraires des radios homologuées qui diffusent de la propagande, les collaborateurs, les batailles, etc... Et je trouve que JK Rowling l'a très bien retranscrit dans ce dernier tome.

   Harry Potter est une saga toute particulière pour moi, et elle méritait une chronique écrite avec mes tripes, mes émotions, et que j'y mette tout mon amour. J'aurais pu parler plus longuement des personnages, comme Ron et Hermione, Sirius, Lupin, Neville, Luna, etc... qui font partie de mes personnages préférés toutes œuvres confondues, mais si je commence à m'étendre sur l'amour que je leur porte, je n'arriverais jamais à terminer cette chronique. Dites moi en commentaire si cela vous intéresserait un Top 10 de mes personnages préférés de Harry Potter afin que je termine cette chronique en parlant des personnages dans une sorte de tag qui leur serait entièrement dédié.
   Harry Potter est une des sagas que je pourrais relire, et relire encore, et que je relirai même quand je serai vieille. Et quand on me demandera "After all this time ?" (oui, j'imagine la scène en anglais) en me voyant reprendre Harry Potter à l'école des sorciers dans ma bibliothèque, je répondrai "Always."

https://buffyslibrary.blogspot.fr/search/label/Coup%20de%20c%C5%93ur
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...