samedi 22 octobre 2016

Charley Davidson, tome 4 : Quatrième tombe au fond

Auteur : Darynda Jones
Edition : Milady
Parution originale : 2012
Genre : Bit-lit

   Résumé : Être Faucheuse, c’est glauque. Et détective privée, dangereux. On peut dire que je cumule. C’est pour ça que j’ai décidé de prendre un peu de temps pour moi. Rien de tel que passer quelques commandes au télé-achat pour reprendre du poil de la bête.
Je ne comprends pas pourquoi Cookie en fait tout un plat ! Ce n’est pas comme si on manquait d’argent : Reyes Farrow, le très chaud fils de Satan, m’en doit plein. Cela dit, pour lui demander de régler sa dette, il faudrait que je sorte de chez moi… Mais avec un pyromane qui met le feu, littéralement, à Albuquerque, et cette femme qui a besoin de mes services parce qu’on cherche à l’assassiner, je préférerais rester en pyjama.
    J'avais bien aimé le tome précédent, mais c'est vrai que je trouvais que l'on avançait très peu dans l'intrigue principale, alors que j'aurais aimé en savoir davantage sur Charley au stade où j'en suis. J'avais l'impression que l'intrigue s'essoufflait, et pourtant, Darynda Jones a réussi à relancer sa saga avec ce tome 4 avec brio. Je ne me suis jamais ennuyée à la lecture de ce tome, l'intrigue est dense, il y a de l'action à chaque page, de l'humour qui marche tout aussi bien, c'est le combo parfait !
   J'avais peur de ne pas arriver à suivre au début, sachant que j'avais laissé cette saga en suspens un bon moment et que j'ai eu beaucoup de lectures entre temps, mais l'auteur nous remet dans le bain très vite en nous rappelant les faits de la fin du tome précédent dès le début.

   On pouvait s'y attendre, Charley se remet mal des évènements de la fin du tome 3. Elle a été torturée et pratiquement mise à mort par l'homme qui à fait vivre l'enfer à Reyes et sa sœur durant toute leur vie. Alors pour compenser, elle passe ses journées devant le télé-achat à défoncer ses cartes de crédit en achetant tout et n'importe quoi. Pour ma part, le télé-achat c'est le truc que je fuis à tout prix quand je me lève tôt le matin et que j'allume la télé. On le trouve sur presque toutes les chaînes, et c'est kitsch à souhait avec les mauvais doublages, les gens qui présentent les ustensiles qui surjouent de manière grotesque et les musiques dignes d'un téléfilm de l'après-midi sur M6. Je comprends très bien alors à quel point Charley était au plus mal si elle préfère rester scotchée en pyjama devant le télé-achat sans jamais sortir, alors qu'elle est tout le temps à vadrouiller partout dans Albuquerque d'habitude.
   Sauf que Charley va devoir se remettre au travail, parce que l'argent ça tombe pas tout cru dans la bouche rien qu'en claquant des doigts, elle accepte donc de prendre l'affaire de Harper, qui aimerait bien savoir qui lui envoie des menaces de mort depuis qu'elle est toute petite. Il faut aussi qu'elle remette la main sur le très chaud Reyes, parce qu'elle a deux mots à lui dire et qu'il lui doit un peu d'argent pour avoir "retrouvé" Earl, l'homme pour lequel il est allé en prison.
   J'ai beaucoup aimé ce tome parce qu'on en sait enfin un peu plus sur le rôle de Faucheuse de Charley. On apprend un peu d'où elle vient, qu'est-ce qu'elle fait sur Terre, quel est réellement son lien avec Reyes. D'ailleurs, on voit beaucoup plus Reyes dans ce tome, pour mon plus grand bonheur. En effet, je trouve que ce personnage, bien qu'il ait un charisme fou, est très effacé dans les autres tomes, et ici il est bien plus présent. L'affaire que prend Charley n'est pas au centre de l'intrigue, Charley met beaucoup de temps à la résoudre mais elle ne prenait pas toute la place. Par ailleurs, il y a plus d'intrigues que d'habitude, qui se croisent et se mêlent, et j'ai beaucoup aimé ça car j'avais l'impression qu'il n'y avait aucun répit, et j'adore ce genre de romans où il y a de l'action à chaque page. Tout est bien dosé dans ce tome, et équilibré.

   Je reproche quand même à ce tome de laisser peu de place aux personnages secondaires, on se concentre vraiment sur Charley et Reyes. Alors certes, il y en a quelques uns que ça m'arrange de voir moins, comme les collègues de Charley, mais j'aime vraiment Cookie, l'oncle Bob, et Rocket, et je suis un peu déçue de les avoir vus si peu dans ce volume. J'ai en revanche été surprise par le personnage d'Amber qui commence à prendre du relief et dont j'apprécie beaucoup la personnalité espiègle.

   J'attends de lire le tome 5 avec impatience, surtout avec le twist de fin (que j'ai certes vu venir depuis le début) qui risque de rajouter un peu de piment dans la vie de Charley !

2 commentaires:

  1. J'en suis maintenant au tome 8 et j'adore cette saga très rafraichissante. C'est vrai que les personnages secondaires ont moins de place que Charley et Reyes (avec lequel j'ai beaucoup de mal) mais ils arrivent à prendre de l'ampleur, surtout qu'il y en a de nouveaux très intéressants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, c'est intéressant je trouve que tu n'apprécies pas trop Reyes, parce que pour ma part il m'a plu dès le début, et je connais que très peu de monde (à vrai dire, tu es la seule) qui a du mal avec ce personnage ! J'espère en tous cas qu'ils vont venir un peu plus sur le devant de la scène, parce que y en a des géniaux (Cookie <3). Ah tu me donnes envie de poser ma lecture en cours et de sauter sur mon tome 5! (J'ai déjà le reste de la saga dans ma PAL) ^_^

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...