mercredi 26 octobre 2016

Le Chat Philosophe

Auteur : Kwong Kuen Shan
Edition : Pocket 
Parution originale : 2012

Genre : Poésie, œuvre illutrée

   Résumé : C'est en observant ses chats s'étirer, ronronner, sauter, marcher, dormir, bondir, manger, que Kwong Kuen Shan réalise ses aquarelles qu'elle associe à des proverbes, citations, poèmes asiatiques.

   Je me promenais à Mollat l'autre jour, quand je suis tombée sur l'étal des livres et romans asiatiques. Et je ne sais pas exactement pourquoi, mais les asiatiques aiment ENORMEMENT écrire à propos des chats d'après l'échantillon que j'ai pu voir sur cet étalage. Vous me connaissez depuis le temps j'imagine, je ne sais pas résister à une jolie couverture, surtout s'il y a un chat dessus, et j'ai donc pris Le Chat philosophe avec moi sans avoir AUCUNE IDÉE du contenu de ce livre. Et ce que j'ai découvert chez moi m'a enchantée.
   Si vous suivez mes Insta Stories, vous avez sans doute vu que j'y parlais de ce livre un peu plus tôt dans la semaine, et vous avez sans doute vu peu le contenu de ce livre particulier. Celui-ci se présente ainsi :
   - Sur la page de droite, il y a une illustration de l'aquarelle qu'à réalisée l'auteure (oui parce qu'en plus d'être une auteure, c'est une peintre de talent) qui représente toujours un chat plongé dans une action ou une observation, dans son environnement.
   - Sur la page de gauche, l'auteure a sélectionné des citations de livres, des proverbes, des poèmes, tous d'autres auteurs asiatiques. Ceux-ci ne sont pas choisis au hasard, ils ont tous un lien, plus ou moins subtil, avec l'aquarelle qu'ils accompagnent.

   J'ai été enchantée par ma lecture de l’œuvre. Cela me rappelle une œuvre que j'ai étudiée pour le bac en Terminale que j'avais absolument détestée : Les Mains Libres, de Paul Eluard et Man Ray. Sauf que pour le coup, Le Chat Philosophe est l’œuvre d'une seule personne, qui à mon avis, a beaucoup plus de talent dans ses domaines que les deux artistes susmentionnés (Et tac ! C'était ma petite vengeance personnelle pour l'enfer et l'ennui que vous m'avez fait subir au lycée les gars) (Ceci n'était pas un avis objectif. Est-ce que je le regrette ? Non. Est-ce que je le referais ? Oui.).
   Kwong Kuen Shan a un coup de pinceau extraordinaire, toutes ses aquarelles sont d'une finesse et d'une beauté très asiatiques, forcément, et la sélection de tous les proverbes et poèmes prouvent une grande culture littéraire de la part de l'auteure-peintre. Au moment où j'écris ces lignes, j'ai envie de rouvrir le lire pour parcourir de nouveau toutes ces images, pour les redécouvrir, car j'ai eu l'impression de ne pas avoir assez observé chaque dessin.
   Je vous recommande évidemment ce petit livre, qui se lit en une soirée tranquillement, et de vous émerveiller devant la beauté de ces dessins.

https://buffyslibrary.blogspot.fr/search/label/Coup%20de%20c%C5%93ur

2 commentaires:

  1. J'avais aussi craqué dessus en libraire et c'est un petit livre que j'ai plaisir à lire et relire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le fait qu'il y ait un chat sur la couverture a été déterminant dans mon achat ^^ j'ai bien fait !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...