vendredi 25 novembre 2016

Ce qui nous lie

Auteure : Samantha Bailly
Edition : Milady
Parution originale : 2013
Genre : Romance, Fantastique
   Résumé : Alice a un don. Les liens entre les individus lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Un phénomène inexplicable qu’elle a appris à dissimuler... et à utiliser pour démasquer les hommes infidèles et venger les femmes trompées. Mais au fond, Alice aspire à retrouver une vie «normale», celle du bureau, des collègues et des relations simples. Son nouveau job dans un cabinet de recrutement semble lui offrir tout cela, et plus encore.
Parmi les personnalités variées qui cohabitent dans l’open space, elle rencontre Raphaël, chasseur de têtes et de cœurs, un homme inaccessible qui ne la laisse pas indifférente. Le seul dont Alice n’arrive pas à percevoir les liens.
   Cela faisait tellement longtemps que ce roman était dans ma PAL et que j'osais pas l'en sortir que je me suis dis que j'allais le lire pour le dernier Weekend à 1000 de l'année. Il y a des livres comme ça, on vous dit tellement de bien dessus et on les élèvent tellement aux cieux pour vous convaincre de les lire, que vous n'osez pas, tout simplement, par peur d'en attendre trop et d'être déçue. je suis heureuse de ne pas avoir été déçue par ma lecture de mon tout premier Samantha Bailly.
 
   Je m'attendais à une énième romance cucul quand j'ai ouvert le livre au départ, avec un fond de fantastique avec le pouvoir d'Alice pour faire un peu original. Et puis, ça avait un peu trop un côté Twilight le truc du "oh mon dieu je suis tellement obsédée par toi parce que je n'arrive pas à te percer à jour avec mon pouvoir" mais en réalité il n'en est rien.
   Alice est un personnage en pleine reconstruction d'elle-même. Elle ne sait plus trop où elle en est dans sa vie depuis un évènement fâcheux qui lui est arrivée et l'a totalement bouleversée, et qui lui a fait naître ce pouvoir très étrange de lire dans les relations humaines. Alors, par souci de vengeance et pour faire un pied de nez à la vie qui lui a tout pris, elle décide de s'en servir pour délier les relations d'hommes infidèles et "aider" les femmes trompées. Du moins, c'est ce qu'elle pense à ce moment-là, elle pense que cela l'aide et aide ces femmes. Elle va découvrir plus tard que ce n'est pas aussi simple que cela.

   Le roman est très intelligemment construit à mon avis. Chaque fin de chapitre donne envie de tourner la page suivante et d'en commencer un autre, notamment grâce aux sauts dans le temps. Ceux-ci permettent d'en apprendre sur le passé d'Alice, et sur les circonstances de la venue de son pouvoir, qui reste un des aspects principaux de ce roman. Ils permettent également d'en apprendre sur son futur, en en révèle assez pour qu'on comprenne la situation, mais suffisamment peu également pour que le lecteur se pose des questions et ait envie de continuer à lire pour y répondre.
 
   L'histoire d'amour que raconte ce roman reste somme toute classique, mais l'auteure m'a quand même surprise à plusieurs moments, surtout sur la deuxième partie du roman en réalité. Je pense que le personnage d'Alice a enfin une réaction normale de jeune fille de 20 ans quand elle est confrontée à une relation telle que celle qu'elle entretient avec Raphaël, alors que je trouve la réaction d'autres filles de romans que j'ai lu un peu incohérente. Personnellement, en tous cas, je suis plutôt pragmatique sur les choses de l'amour. Si la personne en face de moi est trop compliquée, trop baratineuse ou qu'elle me fait trop mal, je passe à autre chose assez rapidement. C'est pas forcément facile, mais c'est plus sain et je le sais. Mais j'y arrive aussi parce que je suis bien dans ma tête et dans mon corps. Ça n'a pas toujours été ainsi, mais ça l'est maintenant. Mais ce n'était pas le cas d'Alice au début du livre. Elle évolue énormément au cours du roman, et je me reconnais beaucoup en elle du coup. Je pense que c'est pour ça aussi que j'ai beaucoup aimé ce roman, parce que je me reconnais enfin pleinement dans un personnage féminin de mon âge, dans un roman. 

   Ce qui nous lie est un roman vraiment très touchant, plein de sentiments, qui crée un contraste avec la plume de l'auteure, qui peut être cassante. C'est le premier roman de Samantha Bailly que je lis, je n'ai donc aucun autre support pour comparer, mais Samantha Bailly aime apparemment les phrases nominales, les phrases constituées d'un seul mot, qui peuvent créer un rythme saccadé et sec parfois, un peut coupant, comme si le style de l'auteure lui-même tentait de couper les liens qui unissent les gens et qu'Alice peut voir, comme si tout au long du roman, le personnage d'Alice, par sa façon tranchante de narrer son histoire, tentait de se débarrasser inconsciemment de son pouvoir. C'est un style d'écriture que j'ai beaucoup apprécié cependant, et que j'ai trouvé cohérent et très approprié.

   Je conseille donc la lecture de Ce qui nous lie, parce que c'est un roman qui fait du bien, une bouffée d'air frais dans une vie de lecteur, qui saura je le pense, vous séduire et vous emporter complètement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...