mercredi 30 novembre 2016

Crazy ex Girlfriend, saison 1 | Chronique Série

Titre original : Crazy ex Girlfriend
Créée par : Rachel Bloomet Aline Broch McKenna
Genre : Comédie musicale
Origine : USA
Première diffusion : 12 octobre 2015
Sur : CW (USA)
Vue en : VOSTFR
S'étend sur : 18 épisodes
Statut : Terminée depuis le 18 avril 2016
Avec : Rachel Bloom, Santino Fontana, Vincent Rodriguez III, Donna Lynne Champlin

   Pitch : Rebecca Bunch se fait larguer par son copain de colonie de vacances, Josh Chan, lors du dernier jour et a du mal à s'en remettre. Des années plus tard, elle est une brillante avocate à New York, et le destin fait qu'elle croise par hasard Josh, qui s'apprête à déménager à West Covina, en Californie. Rebecca décide de tout plaquer et de déménager là bas pour commencer une nouvelle vie. 
   J'ai une immense joie à vous présenter Crazy ex Girlfriend aujourd'hui. Je vous ai déjà dit que je n'étais pas vraiment friande des séries de la CW, sauf pour The 100, qui est un petit bijou. Mais laissez-moi vous dire que Crazy ex Girlfriend, c'est de l'or pur. La CW est en train de se rendre compte qu'il faut qu'elle varie un peu sa production, et ça marche plutôt bien.
   La série tourne autour de la vie d'une jeune femme d'une trentaine d'années, Rebecca Bunch, Quelques années avant que la série commence vraiment, son copain de colo, Josh, la quitte le dernier jour des vacances, parce que c'est comme ça que se termine tout amour de vacances. Elle a évidemment le cœur brisé, et on la retrouve quelques années plus tard, devenue une brillante avocate tout droit sortie de Harvard, travaillant dans un prestigieux cabinet d'avocat, le jour où elle doit recevoir une promotion. Elle a clairement et totalement réussi dans sa vie professionnelle, pourtant, on sent qu'il lui manque quelque chose de l'ordre de la vie privée, car elle a consacrée tout son temps à son métier. Et comme par hasard, c'est ce jour là qu'elle tombe sur Josh Chan qui passe juste devant son cabinet d'avocat. Elle voit cela comme un signe du destin, alors elle décide de tout plaquer pour aller s'installer à West Covina, en Californie, là où Josh vit. Tarée, vous dites ? Non, pas vraiment. Rebecca est en fait une femme triste au fond d'elle-même, malgré sa façon d'être très excentrique et enthousiaste, elle est en manque d'amour et de reconnaissance de ceux qu'elle aime. Sa quête de l'amour et du bonheur qui la mène en Californie va lui permettre de s'en rendre compte et de reprendre sa vie en main.

   Si d'après le titre de la série, et aussi ceux des épisodes, dans lesquels le nom de Josh apparaît à chaque fois (Josh's girlfriend is very cool !, I hope Josh will come to my party !) et font penser que toute la série pourrait tourner autour d'un seul homme, poursuivi par son ex tarée et encombrante, on pourrait s'attendre à trouver pleins de clichés sexistes, qui seraient bien évidemment péjoratifs envers les femmes, mais il n'en est rien du tout. Au contraire, la série joue avec ça au maximum pour faire passer des messages féministes dans chaque épisode, et autres allusions à des tests comme celui de Bechdel, qui est un test pour démontrer par l'absurde comment toute production scénarisée est centrée sur le genre masculin des personnages, mais cette série montre aussi avec beaucoup d'humour comment certaines choses comme les injonctions à la beauté et à la minceur sont rudes envers les femmes, etc.


   La série comporte d'ailleurs parmi son casting assez restreint un nombre conséquent de personnages féminins tous différents physiquement. Rebecca est une jeune femme avec quelques rondeurs qu'elle assume pleinement, Paula est une femme grosse, mais son personnage n'est pas défini par son poids, Valencia est une femme mince, etc... Certes, on trouve moins de diversité que dans une série comme Orange is the new black bien sûr, mais sur un casting plus restreint cela reste remarquable. Et aucune d'entre elle n'est définie par son physique, et c'est important à souligner.

   De plus, la série est assez innovante sur certains points. D'abord, c'est une comédie musicale, ce qui implique que chaque épisode comporte son lot de chansons. Ce sont d'ailleurs des numéros très variés : pièces dignes d'un spectacle de Broadway, scènes que l'on pourrait glisser dans un film avec Fred Astaire, battle de rap, parodies de clips vidéos, etc, ce qui signifie aussi que l'on ne s'ennuie jamais. 



    C'est d'ailleurs surtout dans ces moments musicaux que l'on peut apprécier pleinement tout le talent de chacun des acteurs de cette série. Rachel Bloom par exemple est une artiste accomplie, elle est une excellente actrice, chanteuse, danseuse, et elle sait rapper (et pas que les carottes), et chacun de ces acteurs devrait être plus reconnus pour son talent considérable.
    La série alterne entre intrigue totalement intradiégétique (c'est-à-dire "à l'intérieur de la diégèse", de l'histoire), et numéros musicaux pendant lesquels elle brise totalement le quatrième mur et montre au spectateur qu'elle sait qu'elle est une série : adresses directes au spectateur, regards face caméra... C'est aussi principalement dans ces numéros musicaux que la série dénonce tout le sexisme dont notre société est imprégnée (même si ce n'est pas le seul sujet qu'ils soulèvent), comme une des premières chansons du premier épisode, The sexy getting ready song, qui dénonce les injonctions à la minceur et à la beauté faites aux femmes, quand les hommes peuvent se permettre de se rendre à un rendez-vous sans même prendre une douche. (clique sur le gif pour accéder à la vidéo, cette lâcheuse a pas voulu s'uploader)

https://www.youtube.com/watch?v=hkfSDSfxE4o

   Cela donne une illusion de complicité entre le spectateur et sa série, et fait qu'il s'attache plus facilement et rapidement aux personnages. En tous cas, c'est mon avis, et mon ressenti.

   Crazy ex Girlfriend est une série très fraîche, avec des personnages très touchants et attendrissants, et soulève des points importants, comme l'amour, l'amitié, la quête du bonheur et comment l'atteindre, etc. Ce sont des questions que l'on se pose certainement tous, et cette série y répond en toute simplicité et avec une touche d'humour. Vous en devenez accro très vite, car elle est très addictive, et je ne doute pas un instant que toutes les chansons finiront sur votre MP3 un jour ou l'autre. Je conseille vivement de l'essayer, car vous allez vite adopter Rebecca, ainsi que sa folie.
  
https://buffyslibrary.blogspot.fr/search/label/Coup%20de%20c%C5%93ur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Compteur Livraddict

Bannière Livraddict

Compteur Betaseries

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...