samedi 19 novembre 2016

Victoria, saison 1 | Chronique Série

Titre original : Victoria
Créée par : Daisy Goodwin
Origine : Royaume-Uni
Première diffusion : 28 août 2016
Sur : ITV (UK)
Vue en : VOSTFR
S'étend sur : 8 épisodes
Statut : En production
Avec : Jenna Coleman, Tom Hughes, Catherine Flemmings, Daniela Holtz, Nell'Hudson, Ferdinand Kingsley, Tommy Knight, Eve Myles, David Oakes, Paul Rhys, Adrian Schiller, Peter Firth, Alex Jennings, Rufus Sewell...
   Résumé :  Le début de la vie de reine de Alexandrina Victoria, nouvellement appelée Victoria, depuis son accession au trône à l'âge de 18 ans jusqu'à son mariage avec le prince Albert et la naissance de son premier enfant.
   Je me suis lancée au début dans cette nouvelle série pour une raison peut-être un peu futile : Jenna Coleman joue le rôle principal. Et Jenna Coleman, c'est aussi l'actrice qui joue Clara Oswald, mon personnage préféré d'une de mes séries préférées : Doctor Who. Il faudra que je vous parle de Doctor Who un jour. Mais pour l'instant, parlons de Victoria.

   Victoria est une sorte de série historique/biopic sur la reine qui donne son nom à la série, qui a régné sur le Royaume-Uni, le Canada et l'Australie, fut Impératrice des Indes et créa l'Institut de Torchwood (ah, non, ça aussi c'est dans Doctor Who décidément, tout est lié). Je n'en connais pas assez sur cette reine et sur son règne pour commenter le côté historique de la série, mais j'ai tout de même l'impression que, pour l'instant, la série suit assez fidèlement le cours de la vie de Victoria.
   J'ai beaucoup aimé cette série grâce aux décors et costumes somptueux. On peut dire que la série est très soignée de ce côté-là, car visuellement, la photographie de cette série est sublime. De plus, les acteurs sont tous excellents, avec un jeu impeccable.


   J'aime beaucoup le personnage de Victoria. A peine sortie de l'enfance, la jeune fille se retrouve à devoir assumer le gouvernement de tout un pays. Mais cela ne va pas suffire à l'effrayer pour autant, car Victoria va se battre bec et ongles, notamment contre ses oncles et sa mère pour pouvoir gouverner elle-même et choisir seule ses propres conseillers. Elle va faire des erreurs, bien sûr, mais apprendre de celles-ci, et va acquérir un peu d'expérience grâce aux conseils avisés de Lord Melbourne (Rufus Sewell), surnommé affectueusement par Victoria "Lord M".
   Je suis un peu mitigée en revanche sur le personnage du Prince Albert. Au premier abord, je l'ai adoré. Déjà, et très futilement, parce que Tom Hughes est particulièrement joli à regarder, mais aussi parce qu'il avait une façon d'être que j'appréciais beaucoup. Et enfin, la scène de danse avec Victoria n'y est pas pour rien dans mon affection du jeune homme. Mais après, il y a eu le mariage avec Victoria. Et c'est là qu'il a commencé à devenir râleur et pleurnicheur. C'est un aspect de sa personnalité qui m'a rebutée quelque peu. D'autant plus à cause d'une certaine scène qui m'a abasourdie, dans laquelle il semble ne pas laisser le choix à Victoria sur le moment où ils devraient avoir des enfants. Compte tenu du contexte de l'époque, je n'en tiens que peu rigueur, mais j'avoue que la femme moderne qui est en moi a été quelque peu bouleversée.


   Il y a un aspect que je ne comprends pas dans cette série en revanche, c'est pourquoi on donne autant d'importance aux personnages des domestiques. Attention, je ne dis pas que la vie de domestiques n'est pas importante. Le problème, c'est que cette série a pour sujet de raconter la vie d'une reine. C'est ça, et seulement ça, le sujet. J'ai l'impression que la série a voulu surfer sur le succès d'une autre série britannique historique, qui est Downton Abbey. Et dans cette série là, ça fonctionne, le fait de raconter la vie des domestiques, car ça fait partie intégrante du sujet de la série. Mais pas dans Victoria. J'avoue m'être totalement désintéressée de l'histoire de Miss Skerrett, et m'être un peu tourné les pouces chaque fois qu'elle apparaissait à l'écran, car j'aurais préféré que la série se concentre uniquement sur Victoria et ses histoires politiques et privées. A voir si ces deux histoires se rejoignent dans la saison 2, et si l'histoire des domestiques sert véritablement l'intrigue à l'avenir.


   Outre ce petit souci que j'ai eu avec la série, je vous conseille fortement cette première saison, très bien jouée, avec de bons acteurs, de beaux décors, et une trame historique intéressante quoiqu'il en soit. Elle est en plus très courte, comme souvent avec les séries britanniques, elle ne comporte que 8 épisodes pour l'instant. Je pense que chacun peut trouver son compte das la série Victoria.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...