dimanche 11 décembre 2016

La Belle et la Bête

Auteure : Gabrielle-Suzanne de Villeneuve
Edition : Folio 2€
Parution originale : 1740
Genre : Conte
   Résumé : " Le monstre se fit entendre.
Un bruit effroyable, causé par le poids énorme de son corps, par le cliquetis terrible de ses écailles et par des hurlements affreux, annonça son arrivée. En voyant approcher la Bête, qu'elle ne put envisager sans frémir en elle-même, la Belle avança d'un pas ferme, et d'un air modeste salua fort respectueusement la Bête. Cette démarche plut au monstre et, se retournant vers la Belle, il lui dit : "Bonsoir, la Belle".
    
   La Belle et la Bête, avec Mulan et Le Roi Lion, fait partie de mes films d'animation Disney préférés, tous confondus, les nouveaux comme les anciens. C'est donc avec un peu de honte que je me rends compte que je n'ai pas lu beaucoup de livres et réécritures de ce conte, à part celle de Madame Leprince de Beaumont, découverte il y a deux ans lors de ma première année en fac de Lettres, et celle de Madame de Villeneuve, que je présente ici, découverte au collège celle-ci. 
   Et pour l'instant, entre ces deux versions que j'ai lu, je n'en ai pas trouvée une que j'ai réellement aimée, autant que j'aime la version de Disney. Je ne suis pas très fan du style un peu trop poussé et pompeux de Madame de Villeneuve, qui peut nous distraire de l'histoire, ce qui est dommage. Je me suis très souvent rendue compte, au cours de ma lecture du conte pourtant pas si long, que je lisais distraitement, sans vraiment faire attention aux mots, surtout dans la seconde partie du conte, qui était vraiment trop tirée par les cheveux même pour la pré-ado à l'imagination débordante que j'étais à l'époque. 
   Cependant, le personnage de Belle reste celle que j'aime, simple, compatissante, tolérante. j'ai beaucoup aimé l'idée du rêve qui apparaît à la Belle avec ce bel Inconnu. Cependant, la Bête, un personnage que j'aime énormément même (et surtout) sous sa forme bestiale, apparaît trop peu dans la première partie du livre, il reste en retrait, dans l'ombre des murs de son château. Je reste cependant ravie de m'être replongée dans cette histoire que j'aime tant, que j'ai pris le temps de relire pour cette chronique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...