vendredi 12 mai 2017

The Escape Artist | Chronique Série

Titre original : The Escape Artist
Créée par : David Wolstencroft
Réalisée par : Brian Welsh
Origine : Royaume-Uni
Genre : Drame
Première diffusion : 29 octobre 2013
Sur : BBC One (UK)
Vue en : VOSTFR
S'étend sur : 1 saison, 3 épisodes
Statut : Terminée depuis le 12 novembre 2013
Avec : David Tennant, Toby Kebbell, Sophie Okonedo, Ashley Jensen, Jeany Spark, Tony Gardner.
   Pitch : William Burton est un avocat réputé pour n'avoir jamais perdu un seul de ses procès. Sa vie se complique le jour où il doit défendre un client accusé de meurtre, Liam Foyle, que tout incrimine.
   The Escape Artist est sans doute aucun la série la plus courte que j'ai regardé dans ma vie, car celle-ci comporte seulement trois épisodes. C'est ce que j'aime avec les séries britanniques : elles savent quand il faut s'arrêter, même si cela implique de produire à peine une saison. Malgré le fait que la série soit très courte, elle n'en reste pas moins captivante et intense.



   On suit le personnage de William Burton, interprété par l'excellent David Tennant, que l'on a aussi pu voir interpréter dans la série Doctor Who son rôle le plus notable, celui du dixième Docteur. William Burton est un avocat très réputé et invaincu dans tous ses procès. On le découvre le jour où son cabinet lui impose le cas d'un client accusé de meurtre. Tout accuse ce client du meurtre, on le sait coupable, mais William Burton doit gagner ce procès pour son cabinet, ce qui implique de devoir disculper ce criminel. Partagé entre son dégoût pour son client et son travail d'avocat, il gagne tout de même ce procès (ce n'est pas un spoiler, tout cela se fait dans l'exposition) et en sortant de la salle, il refuse de serrer la main de son client. C'est à ce moment précis que tout, dans la vie de William Burton, part en vrille. 



   Je ne peux pas vraiment en dire plus sur la série en elle-même, car c'est ce refus de serrer la main de son client qui déclenche tout le reste de la série, et ce qui apparaît au départ comme une simple série policière lambda se transforme en une chasse à l'homme que vous découvrirez si vous décidez de regarder la série. Celle-ci examine sous toutes les coutures toutes les limites de la justice, en l'occurrence ici au Royaume-Uni, mais c'est valable pour le monde entier. Nos lois actuelles laissent passer beaucoup trop de criminels entre les mailles du filet, mais comment être sûr qu'on enferme bien un criminel ? Les apparences sont souvent trompeuses, et celles-ci sont bluffantes dans The Escape Artist.
    C'est une série anglaise, la réalisation paraît plus lente et plus sobre, mais néanmoins rythmée, que ce dont on a l'habitude dans les séries américaines, c'est ce qui fait le charme des séries anglaises à mon sens. David Tennant est exceptionnel encore une fois dans ce rôle, il est doté d'une intelligence rare qui lui permet de saisir toutes les subtilités de chacun des rôles qu'il entreprend, et c'est toujours un bonheur de le voir à l'écran. A mon sens, avoir David Tennant au casting d'une série, c'est l'assurance de regarder une œuvre télévisée ou cinématographique d'une grande qualité. Il fait partie de ces acteurs que j'admire de manière inconditionnelle, directement placé aux côtés de Gillian Anderson et Emma Watson. De plus, dans cette série, il reprend son accent écossais, qu'il avait laissé tombé pour Doctor Who, vous aurez donc le plaisir d'entendre la belle voix de David Tennant dans toute sa splendeur dans The Escape Artist, si vous regardez la série en VO, ce qui est un plus fort appréciable. 



   On retrouve également Toby Kebbell dans cette série. Je vous en ai touché un mot dans ma chronique précédente sur la saison 1 de Black Mirror, dans laquelle il interprétait le rôle principal pour l'épisode final. Ce n'est guère étonnant, puisque Brian Welsh, qui a réalisé auparavant l'épisode de Toby Kebbell dans Black Mirror, a également réalisé la série The Escape Artist, et très souvent, on travaille avec les mêmes personnes dans le monde des séries télévisées. Encore une fois, Toby Kebbell prouve son talent énorme en interprétant le rôle de Liam Foyle. Il sait injecter le malaise suffisant dans son personnage pour nous donner froid dans le dos devant notre écran, et son duo avec David Tennant est très réussi. 



   Je ne peux en tous cas que vous conseiller de regarder The Escape Artist, et j'espère avoir attisé votre curiosité à propos de cette série. Elle se regarde très vite, en à peine trois heures, même pas un après-midi complet, et vous en ressortirait avec l'impression d'avoir pris une claque télévisuelle. 

https://buffyslibrary.blogspot.fr/search/label/Coup%20de%20c%C5%93ur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...